Girard-Perregaux Constant Escapement – A technical revolution Haute-Horlogerie style.

Version française ici

During Baselworld 2013, Luxury Activist team got the privilege to have the new collections presented by Stefano Macaluso, Product Development Director at Girard-Perregaux.

Stefano Macaluso – Directeur Développement Produits

Stefano Macaluso – Product Development Director

Much of the interview was devoted to a fascinating piece called Constant Escapement which has the advantage of surprise by a visible revolutionary escapement mechanism, and enhanced dial side. With this launch, the brand from La Chaux-de-Fonds continues the momentum of innovation and high technology characterizes the past 222 years.

Girard-Perregaux Echappement Constant

Girard-Perregaux Constant Escapement

First of all, and we can not do otherwise, some basic watchmaking notions. The energy animating a watch can be produced in two ways. Either by manual manipulation of the crown, which comes to a tension spring in the barrel or by the rotor when the movement is said self-winding (or automatic). This energy must be dissipated slowly to ensure the watch the biggest reserve. If it was not regulated, the spring would relax a few tenths of a second and stop the watch .

Un mouvement à double barillet

Double barrel caliber

The escapement is the heart of the watch, the most important part manipulated giving the movement its accuracy, regularity and helps regulate energy dissipation by delivering what is needed to chain wheels and pinions. There are many types of traditional escapements but they can not completely control the variation of the strength of the spiral period reserve. This has the consequence that the magnitude and precision of the watch is not the same when the watch is “fully wound” or with a little winding.

L’Echappement Constant Girard-Perregaux, en forme de papillon

The Constant Escapement by Girard-Perregaux, butterfly-shaped

By the constant escapement mechanism presented here by Girard Perregaux, the magnitude and precision of the watch remain the same throughout the reserve. It took 10 years of reflection and five years of development in the R & D team of Stephane Oes / Nicolas Dehon (Ex Rolex and today’s Patek Philippe) on this concept in a new dedicated movement. This major invention is characterized by a radically different architecture of an anchor escapement and for some people, it evokes a butterfly spreading its silicon iridescent wings.

Nicolas Déhon, ex. Manager R&D source: watch-wiki.org

Nicolas Déhon, ex. Manager R&D source: watch-wiki.org

From a technical point of view, friction has been reduced considerably. All interactions between the elements was really optimized and this is a notable achievement. The idea, although old, could only become a reality thanks to the technical developments in the field of nanotechnology which opens up new opportunities to watch micromachining.

Lame de Silicium

Silicon blade

20 microns silicon springs were produced through a partnership with CSEM, Swiss Center for Electronics and Microtechnology. The DRIE technology (Deep Reactive Ion Etching) used for the production of the latter allows for extremely complex forms with extraordinary precision. Electroforming techniques, with subsequent addition of microlayer was also used. Silicon, light, non-magnetic, has a very high elasticity, has excellent friction and requires no lubrication. (no effect of wear).

IFRAME Embed for Youtube

 

How he got the bright idea?

All simply in the course of a train journey … Nicolas Dehon who went to Biel played endlessly with his ticket compressing it between two fingers, and then pressing the resulting curve with its index, would bend into the other direction. He suddenly said that this principle there would be a possibility of something more constant than traditional anchor escapement. The train ticket as the silicon plate has 2 stable states and between these two states, it brings energy to the system and redistribute it. The tiny leaf acts as an energy micro-battery by elastic deformation. By moving from a first state to a second, the  energy released maintains the amplitude of the oscillation of the couple balance-spring at a constant level. In other words, the amplitude is the same in all positions. This significant breakthrough in terms of timekeeping will probably date in the history of watchmaking and tidy again Girard Perrregaux in the sphere of Haute Horlogerie.

IFRAME Embed for Youtube

To accommodate this exceptional movement, we needed a “cover” up to the mechanics, which emphasizes it, without fading. A search for harmony between aesthetics and technology was the creative philosophy of this model line.

Vue du fond de boite de la GP 93500-53-131-BA6C

Backside view case of GP 93500-53-131-BA6C

The movement is here placed in a round curved case of 48 mm white gold. The sapphire crystal is wide and opened to admire in another angle of the remarkable three-dimensional construction of this exceptional movement.

Vue coté cadran de la GP 93500-53-131-BA6C

Front side GP 93500-53-131-BA6C

To provide maximum visibility to the escapement itself, the hours and minutes occupy an eccentric sub-dial at noon. It is framed by two energy tanks that are double barrels. Logically linear, the power reserve appears at 9 o’clock.
The entire lower part of the watch is reserved for the Constant Escapement, beating at a frequency of 3 Hz or 21,600 vibrations per hour. Under the anti-reflective coating sapphire crystal are also visible the three iconic Brand bridges playing their structural role in a new layout.

Technical specifications

  • Polished white gold case with antireflective sapphire crystal
  • Diameter: 48.00 mm
  • Bezel: Circular satin, satin finish inside
  • Glass: anti-reflective domed sapphire
  • Crown: white gold with engraved GP logo
  • Dial: silver grained with applied rhodium
  • Hands: Dauphine-type
  • Back: sapphire crystal, secured by 6 screws, all inscriptions by hand
  • Water resistant to 30 meters
  • Girard-Perregaux movement MVT-009100-0007
  • Mechanical with manual winding
  • Calibre: 17 ½” ‘
  • Frequency: 21,600 Vib / h – (3 Hz)
  • Power reserve: about one week
  • Jewels: 28
  • Number of components: 271
  • Functions: hours, minutes, central seconds, linear power reserve
  • Black Alligator strap
  • Folding Clasp

This movement is the first of a family that will be built in the future at Girard Perregaux. Among the improvements, a reduction in size would be interesting to integrate watches diameter of less than 48mm.
You can discover the collections and the history of the manufacture here:
http://www.girard-perregaux.com
We would like to thanks Stefano Macaluso  for his hospitality and the time he kindly gave us.

Sébastien Eich

Info sourced by the author at Baselworld private session for luxuryactivist.com. All content is copyrighted with no reproduction rights available.

 

GP-Haute-Horlogerie-Echappement-Constant

Girard-Perregaux Echappement Constant – Une révolution technique version Haute Horlogerie

A l’occasion du salon de Bale 2013, l’équipe de Luxury Activist a eu la chance de se voir présenter les dernières nouveautés par Stefano Macaluso, Directeur Développement Produits de Girard-Perregaux.

Stefano Macaluso – Directeur Développement Produits

Stefano Macaluso – Directeur Développement Produits

Une grande partie de l’entretien a été dédiée à une pièce fascinante dénommée Echappement Constant qui a le mérite de surprendre par un mécanisme d’échappement révolutionnaire, visible et mis en valeur coté cadran. A travers ce lancement, la marque de  La Chaux-de-Fonds perpétue la dynamique d’innovation et de haute technologie qui la caractérise depuis maintenant 222 ans.

Girard-Perregaux Echappement Constant

Girard-Perregaux Echappement Constant

Tout d’abord, et nous ne pouvons pas faire autrement, il convient de reprendre quelques bases de l’horlogerie. L’énergie animant une montre peut être produite de 2 manières. Soit par remontage manuel de la couronne, qui vient mettre en tension un ressort situé dans le barillet, soit par la masse oscillante lorsque le mouvement est dit automatique. Cette même énergie doit se dissiper lentement de manière à assurer à la montre la réserve de marche la plus importante. Si elle n’était pas régulée, le ressort se détendrait en quelques dixièmes de secondes et la montre s’arrêterait…

Un mouvement à double barillet

Un mouvement à double barillet

L’échappement est le cœur de la montre, la partie réglante la plus importante qui confère au mouvement sa précision, sa régularité et permet de réguler la dissipation de l’énergie en délivrant ce qui est nécessaire à la chaine de roues et pignons. Il existe de nombreux types d’échappements traditionnels mais qui ne peuvent réguler totalement la variation de force du spiral sur la période de réserve de marche. Ceci à pour conséquence que l’amplitude et la précision de la montre n’est pas la même lorsque la montre est « remontée à fond » ou qu’elle n’est presque plus remontée.

L’Echappement Constant Girard-Perregaux, en forme de papillon

L’Echappement Constant Girard-Perregaux, en forme de papillon

Par le mécanisme d’échappement constant présenté ici par Girard Perregaux, l’amplitude et la précision de la montre restent identiques pendant toute la durée de réserve de marche. Il aura fallu 10 ans de développement et cinq ans de mise au point à l’équipe de R&D Stéphane Oes / Nicolas Déhon (Ex Rolex et aujourd’hui Patek Philippe) pour concrétiser ce concept dans un nouveau mouvement dédicacé. Cette invention majeure se caractérise par une architecture radicalement différente d’un échappement à ancre et qui évoquerait pour certains un papillon déployant ses ailes de silicium irisé…

Nicolas Déhon, ex. Manager R&D source: watch-wiki.org

Nicolas Déhon, ex. Manager R&D source: watch-wiki.org

D’un point de vue technique, les frottements ont été considérablement réduits. L’ensemble des interactions entre les éléments a été réellement optimisé et il s’agit là d’une prouesse notable. L’idée, bien qu’ancienne, n’a pu devenir réalité que grâce aux évolutions techniques dans le domaine des nanotechnologies ouvrant de nouvelles possibilités à la microtechnique horlogère.

Lame de Silicium

Lame de Silicium

Le ressort de silicium de 20 microns a été produit grâce à un partenariat avec le CSEM, Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique. La technologie DRIE (Deep Reactive Ion Etching) utilisée pour la production de ce dernier permet de réaliser des formes extrêmement complexes avec une précision extraordinaire. Des techniques d’électroformage, avec adjonction successive de microcouches a été également utilisée. Le silicium, léger, antimagnétique, possède une élasticité très élevée, présente un excellent coefficient de friction et ne requiert aucune lubrification. (pas d’effet d’usure)

IFRAME Embed for Youtube

Comment lui est venue cette idée de génie ?

Tous simplement à l’occasion d’un voyage en train… Nicolas Déhon qui se rendait à Bienne, jouait sans arrêt avec son ticket en le comprimant entre 2 doigts, puis, en appuyant sur la courbe obtenue avec son index, le recourbait dans l’autre sens. Il se dit soudain que sur ce principe il y aurait une possibilité de faire quelque chose de plus constant qu’un échappement à ancre traditionnel. Le ticket de train tout comme la lame de silicium a 2 états stables ; entre ces 2 états, on apporte de l’énergie au système et il le redistribue. La minuscule lame joue ici le rôle de micro-accumulateur d’énergie par déformation élastique. En passant d’un premier état à un second, la libération d’énergie entretient les amplitudes de l’oscillation du couple balancier-spiral à un niveau constant. En d’autres termes, l’oscillation est toujours la même, dans toutes les positions. Cette percée significative en termes de chronométrie fera sans doute date dans l’histoire horlogère et range à nouveau Girard Perrregaux dans la sphère de la Haute Horlogerie.

IFRAME Embed for Youtube

Pour accueillir ce mouvement d’exception, il fallait un habillage à la hauteur de la mécanique, qui le mette en valeur, sans s’effacer. Une recherche d’harmonie entre esthétique et technologie a été la ligne directrice de la création de ce modèle.

Vue du fond de boite de la GP 93500-53-131-BA6C

Vue du fond de boite de la GP 93500-53-131-BA6C

Le mouvement prend ici place dans un boîtier rond de 48 mm en or blanc à la carrure galbée. Le fond saphir est largement ouvert permettant d’admirer sous un autre angle la remarquable construction tridimensionnelle de ce mouvement d’exception.

Vue coté cadran de la GP 93500-53-131-BA6C

Vue coté cadran de la GP 93500-53-131-BA6C

Pour offrir le maximum de visibilité à l’échappement lui-même, les heures et les minutes occupent un sous-cadran excentré à midi. Celui-ci est encadré des deux réservoirs d’énergie que constituent les doubles barillets. Logiquement linéaire, la réserve de marche apparaît à 9 h.

Toute la partie inférieure de la montre est réservée à l’Echappement Constant, battant à la fréquence de 3 Hz ou 21’600 alternances par heure. Sous la glace saphir traitée antireflet sont également visibles les trois ponts emblématiques de la Marque qui jouent leur rôle structurel dans une disposition inédite.

 

Spécifications techniques

  • Boîtier en or blanc poli avec glace saphir antireflet
  • Diamètre : 48.00 mm
  • Lunette : satinée circulaire, intérieur satiné
  • Glace : saphir antireflet bombée
  • Couronne : or blanc avec logo GP gravé
  • Cadran : argenté grené avec appliques rhodiées
  • Aiguilles : de type dauphine
  • Fond : glace saphir, fermé par 6 vis, toutes inscriptions gravées à la main
  • Etanchéité : 30 mètres
  • Mouvement Girard-Perregaux MVT-009100-0007
  • Mécanique à remontage manuel
  • Calibre : 17½ ’’’
  • Fréquence : 21’600 Alt/h – (3 Hz)
  • Réserve de marche : une semaine environ
  • Empierrage : 28
  • Nombre de composants : 271
  • Fonctions : heure, minute, seconde centrale, réserve de marche linéaire
  • Bracelet en alligator noir
  • Boucle déployante

Ce mouvement est le premier d’une famille qui se construira à l’avenir chez Girard Perregaux. Parmi les améliorations possibles, une réduction de la taille serait souhaitable pour l’intégrer dans des montres de diamètre inférieur à 48mm.

Vous pouvez découvrir l’ensemble des collections et de l’histoire de la manufacture sur http://www.girard-perregaux.com

Nous remercions pour notre part Stefano pour son accueil et le temps qu’il a bien voulu nous accorder.

Sébastien Eich

 

Infos sourcées par l’auteur durant sessions privés à Baselworld pour Luxuryactivist.com. Tout contenu est protégé par la loi des copyrights. Tous droits de reproduction sont interdits. 

Related

Comments

I like this watchs so i want it to buy can know its price

posted by ronit tathe / 05.28.13 - 22 h 00 min

Hey Ronit,
We do not have the price, but you can probably request it here: http://www.girard-perregaux.com/services/contact-en.aspx

Thanks for your attention.
Cheers,
LA

posted by LuxuryActivist / 05.29.13 - 0 h 41 min
Scroll to Top